Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Japon profond pour les nuls

Culte à la nature, culte aux ancêtres,

17 Mars 2015, 12:16pm

Publié par Ohisama Maruzo

Culte à la nature, culte aux ancêtres,

Avant de poursuivre, je dois vous parler de la religion dans le peuple.

Quand on demande à des Japonais quelle est leur religion, ils répondent pour la plupart: “Aucune”. Mais à l’étranger, c’est une réponse qui provoque souvent davantage de questions, si bien que beaucoup de Japonais mentionnent le bouddhisme ou le shintoïsme. Mais quand on dit “ Je suis shintoïste ”, il faut fournir des explications sur le shintoïsme et c’est un peu compliqué, donc on répond plutôt “ Bouddhiste ” : c’est la réponse la plus facile pour tout le monde. Il est vrai que la plupart des Japonais pratiquent la cérémonie d’adieu aux défunts à la manière bouddhiste. Et beaucoup de familles possèdent un autel bouddhique à leur domicile.

Donc la plupart des Japonais pensent qu’ils sont bouddhistes. C’est la réponse la plus commode à fournir aux étrangers… D’accord, c’est ce que je dirai chaque fois qu’on me posera cette question !

Mais ces soi-disant bouddhistes ne pratiquent pas tellement, dans leur vie quotidienne.

Non seulement nous ne sommes pas tous très sûrs de quelle école bouddhiste nous nous réclamons, mais la plupart des gens ne connaissent tout simplement pas les détails de l’observance.

Le schéma n’est pas du tout le même lorsqu’on dit que les chrétiens croient en Jésus-Christ et les bouddhistes japonais croient en Bouddha. En fait, dans la vie quotidienne, les Japonais ne vont pas régulièrement au temple bouddhiste.

Dans la société japonaise, c’est une sorte de tabou : on ne mentionne pas sa religion. Personne ne va vous dire “ Je crois en telle religion ”. Même une personne pratiquante, active dans sa religion, n’en parle en principe pas dans sa propre vie sociale. Parce qu’au Japon, une personne qui pratique une religion est facilement considérée comme quelqu’un de spécial, voire de bizarre, qu’il vaut mieux éviter.

Par conséquent, les Japonais se considèrent en général comme des non-croyants.

Et pourtant, dans les faits, le peuple japonais est quand même très religieux. Il pratique un culte à la nature et un culte aux ancêtres. Mais ces deux cultes n’ont ni fondateur, ni observance, ni Livre sacré. Il est donc difficile de les définir à l’instar des autres religions qui existent dans le monde.

Pour vous, les Occidentaux, s’il quelqu’un répond “ Je voue mon adoration à la nature ”, cette réponse sera un peu à côté, j’imagine. Or il se trouve que la religion shintoïste est la plus proche d’un culte à la nature. Et c’est ce que la plupart des Japonais portent dans leur âme.

Malheureusement, le shintoïsme n’est pas facile à expliquer aux Occidentaux. Pour compliquer encore un peu plus les choses, c’est au temple bouddhiste qu’est pratiqué le culte aux ancêtres ! Et le bouddhisme japonais n’est pas le véritable bouddhisme d’origine.

Le culte à la nature et le culte aux ancêtres prennent tous deux très profondément racine dans notre civilisation. Ils sont aussi essentiels pour nous que le sont l’air et l’eau pour l’être humain : ils vont de soi. C’est pourquoi les Japonais pensent qu’ils n’ont pas de croyance particulière. Et c’est pourquoi les authentiques non-croyants sont peu nombreux.

Comme ces deux cultes font partie de la vie de chacun, quand on parle d’une croyance particulière, on imagine que c’est un sujet trop spécial ; et que les personnes qui se disent religieuses sont à éviter. Le point de vue de la spiritualité japonaise est proche de celui de Inuits et des Aborigènes, considérés comme des “ primitifs ”. Mais les Japonais ne sont même pas conscients que leur conception du monde est basée sur ces deux cultes.

Le drapeau japonais arbore un disque rouge. C’est le soleil ! Le soleil est un des objets de culte du Japon.

Dans le monde entier, il y a encore des régions où une tribu pratique le culte à la nature et aux ancêtres. Mais elles sont classées parmi les civilisations primitives. Parmi les pays développés, le Japon est seul dans cette catégorie.

Les personnes convaincues que les gens qui rendent un culte à la nature sont des primitifs diront peut être “Quoi ? Le Japon, seul pays du culte à la nature parmi les pays avancés ? Ça signifie qu’ils ne sont pas si avancés que ça ! Ce n’est même pas une véritable religion !”

Mais, dans les pays occidentaux, il y a des gens qui éprouvent de la sympathie pour les Indiens américains, les Inuits et les Aborigènes, à cause de leur point vue sur la nature. On dirait que leur âme est attirée par l’esprit de la nature…

Ce que j’aimerais vous dire, lecteurs de ce blog, c’est que le culte à la nature et le culte aux ancêtres - ces deux cultes primitifs - sont totalement incorporés dans la civilisation japonaise. Au point que les Japonais qui croient qu’ils n’ont pas de religion se méprennent. Je le répète : ces deux cultes sont au Japon comme l’air et l’eau.

Commenter cet article